Ce qui nous distingue des banques traditionnelles

À bien des égards, nous avons des similitudes avec les banques traditionnelles : comme elles, nous sommes supervisés par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (qui est rattachée à la Banque de France) et par la Banque Centrale Européenne (BCE). Nous devons respecter les mêmes règles que toutes les banques, afin d’assurer la stabilité du système financier, de sécuriser les dépôts de nos clients et de lutter contre le blanchiment d’argent et le terrorisme. Comme elles, nous proposons des solutions de paiement, de crédit et de dépôts à nos clients PME.

Mais la comparaison s’arrête ici, car pour le reste nous avons voulu tout remettre à plat. Nous sommes une banque créée et financée par des entrepreneurs, pour des entrepreneurs. Nous avons pu créer Memo Bank en partant d’une feuille blanche, et repenser ce que devait être une banque. Notre organisation, notre culture, nos processus et notre technologie n’ont rien à voir avec les banques traditionnelles, car nous n’avons pas à traîner le boulet du passé.

Prenons par exemple le sujet de la régulation. La régulation est souvent vue comme un poids et une contrainte très lourde par les banques traditionnelles. Certains dirigeants de banque vous diront que la régulation ne leur permet plus de faire leur métier et de consacrer suffisamment de temps à leurs clients. Pour nous, la régulation n’est pas une contrainte, mais un paramètre que nous avons pris en compte dès le départ. Quand certaines banques mettent des mois à créer des rapports règlementaires imparfaits, nos systèmes les produisent automatiquement tous les jours. Résultat : moins de temps passé à produire ces rapports, et plus de temps consacré à nos clients. Et ce n’est bien sûr qu’un exemple.

Notre ambition est de créer un nouveau type d’acteur bancaire, capable de soutenir efficacement les entreprises en développement, les aider à mieux gérer leur trésorerie et la recherche de leur financement, et les accompagner dans leur transition numérique.